Petites récréations

Le lecteur s’étonnera peut-être que je me sois amusé à des choses de si petite conséquence, et demandera : À quoi bon ce livre ?
  Si ces pages plaisent à quelques savants, si elles intéressent quelques gens du monde, si elles inspirent à quelques jeunes intelligences le goût du raisonnement et le désir des jouissances abstraites, je serai satisfait, disait Édouard LUCAS dans la préface de Récréations mathématiques (Paris, mai 1891). Dans cet esprit, Mireille Génin nous propose ici quelques petites récréations réjouissantes !

Mireille Génin

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅


Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.