Le pourquoi et le comment

Dans cette opinion sur la relation entre arts et mathématiques, Bernard Parzysz montre comment les mathématiques peuvent être source d’exploration et de création artistique, facilitant la compréhension des œuvres, tout en laissant une part au mystère et à l’inexplicable.

Bernard Parzysz

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅


    1. Par exemple, son roman La disparition (1969, Gallimard) n’utilise jamais la voyelle e, et son autre roman Les Revenentes (1972, Julliard) n’utilise au contraire que cette seule voyelle.

    1. Encore appelé groupe de Klein.

    1. Proposition 52 du livre III des Coniques.

    1. Travaux de J.-C. Golvin,

    1. Les petits éléments de pierre, de verre ou de céramique qui constituent la mosaïque.

  1. J’ai effectivement été amené à les utiliser tour à tour lors de mes « incursions » dans les domaines artistiques.

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Une réflexion sur « Le pourquoi et le comment »

Les commentaires sont fermés.