Sculptissimo

Deuxième art après l’architecture mais avant la peinture, la sculpture désigne étymologiquement l’art de tailler la pierre. Restrictive, cette définition a depuis évolué, incluant des techniques aussi variées que sont le modelage, l’assemblage, l’embossage ou la soudure. Ce faisant, elle s’ouvrait à d’autres matériaux : argile, plâtre, cire, métal, bois, verre, résines. Aujourd’hui tout à la fois plasticien, paysagiste, menuisier, potier, verrier, forgeron, le sculpteur se joue de la matière. Dans ses trois états il l’étire, la chauffe, l’ajoute ou la retire. Tout en faisant des sciences. En témoignent les outils et les procédés dont quelques observations, de simples activités récréatives [1] ou une sortie au musée [2,3] nous révèlent combien les mathématiques y sont esthétiques et indispensables.

Karim Zayana

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅


Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.