Le JEUX nouveau est arrivé !

Bruno Alaplantive & Frédérique Fournier

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

JEUX ÉCOLE 3 Nombres et calculs pour les cycles 2 et 3

APMEP — Brochure — 2017 — 26 € — à commander sur le site  internet de l’APMEP

Si la venue d’une certaine boisson le troisième jeudi de novembre semble soulever moins d’enthousiasme qu’auparavant, tel n’est pas le cas de cette nouvelle brochure. Foin d’une certaine lassitude et d’un manque de renouvellement ! Fort au contraire, loin d’un banal rectangle d’environ 50 m sur 100 m, le terrain de JEUX possède des dimensions illimitées et sous la dénomination JEUX ÉCOLE 3 Nombres et calculs, les activités proposées ici en continuent l’exploration.

À destination première des élèves des cycles 2 et 3, nombre de ces activités trouveront néanmoins leur place au cycle 4 pour un réinvestissement, un approfondissement éventuel, …

Comme à l’accoutumée, un tableau synoptique présente pour chaque jeu les notions abordées, les niveaux concernés, le matériel nécessaire ainsi que sa nature : entraînement, réinvestissement, consolidation, recherche, pratique solitaire ou collective. La présentation complète de la mise en œuvre, des objectifs, et des contenus mathématiques est ensuite déclinée en fiche 0 de chaque jeu.

Pas question ici de paraphraser les auteurs, nous vous livrons juste nos impressions à chaud, en espérant vous inciter à découvrir plus avant ces activités et les proposer à vos élèves.

En voici donc un aperçu.

À conjuguer dès le cycle 2 : je pique, tu piques, il ou elle pique. Jeu à 4, sur un plateau circuit à créer à chaque partie, des cartes à retourner et des résultats à associer pour avancer sur le circuit… Règle du jeu très simple, les appariements possibles sont constellation-nombres écrits en chiffres, compléments à 10, tables de multiplication… En résumé : je mémorise, tu mémorises, il ou elle mémorise !

La colori-attitude : être en cycle 3, se munir de crayons de couleur, jouer avec les calculs et aimer le travail collaboratif ou partagé.
Chaque fiche contient de nombreux petits calculs, sur les entiers, sur les décimaux, avec ou sans parenthèses. Le nombre de cases à colorier sur chaque ligne correspond au résultat de chaque calcul.
Le dessin final est obtenu par association de différentes grilles, impossible donc d’anticiper sur un dessin final !
Au cycle 3, un apprentissage progressif est proposé grâce à trois premières activités individuelles dans lesquelles la tâche calculatoire est assez simple, pour permettre ainsi à chacun de s’approprier le principe du coloriage.
Les auteurs ont pensé à la difficulté des photocopies couleur et tout est prévu pour y remédier !

Trop peu de mystère tue le mystère…
Nous vous laissons lever le voile en vous procurant ce dernier opus du groupe JEUX.

Pas d’indigestion en vue, mais un moyen ludique de vérifier la connaissance des tables d’addition et de multiplication à l’aide de puzzles.
Lors de l’assemblage, une pièce de forme possible n’est pas obligatoirement la bonne, encore faut-il vérifier la concordance des nombres…
En bouquet final, des tables en vrac dont on aurait aimé que nos élèves de collège et de lycée les dominassent en plus grand nombre.

Ou comment différencier au sein de nos classes ? Sur le principe des Carrés de sommes de JEUX 9, l’activité a été repensée pour privilégier la réussite de chacun, aussi bien individuellement qu’au sein d’un groupe.

On ne s’en lasse pas! Les collégiens s’en sont repus dans JEUX 7 sous le nom de Dessins gradués, les voici à la portée des plus jeunes. À vos graduations, prêts ? Partez !

Calcul mental… l’association de ces deux mots ouvre déjà un univers ; alors dissociés, imaginez ce qu’ils peuvent engendrer ! Calculs, vision dans l’espace, stratégie, au moyen de grilles sur lesquelles des pièces sont à disposer afin de répondre à des contraintes données. On se croirait presque dans un roman d’espionnage ! Et en prime, le professeur peut proposer une étude mathématique autour de la création des pièces de jeu.

Grand ménage en vue : on efface de nos vieux carreaux les comptines enfantines des tables de multiplication et on décompose ! Les produits sont donnés, reste à retrouver et disposer autour d’eux les bons facteurs. La difficulté progressive des huit activités proposées permet d’éviter les essais désordonnés et fastidieux par la mise en place de stratégies de plus en plus fines.
Quelques défis sont proposés… un vrai défi !

Compléments alimentaires indispensables au cerveau à servir dès le cycle 2. Sur le principe d’un jeu de l’oie, les joueurs se déplacent au rythme d’un lancer de dés et sur les cases portant un des compléments recherchés. Petits calculs mentaux, retenues à ne pas oublier… On appréciera la pertinence de compléments à 90 ou à 100 sur un même jeu, décompositions variées, et enfin différentes écritures d’un entier.

Oui, il y a eu comme un vide entre 8 et 10.

… ? Point de 9, que du neuf !
La belle excuse que les auteurs nous servent là.
Tout de même, ne pas savoir compter jusqu’à dix !
Qu’ils poursuivent donc le calcul mental… et surtout, surtout, qu’ils nous proposent bien vite le prochain JEUX nouveau !!!
Il paraîtrait que des αλγοριτμεσ sont à leur menu… Tout un programme !

ATTENTION! L’abus de JEUX ÉCOLE 3 n’est pas dangereux pour la santé !
Bruno Alaplantive et Frédérique Fournier enseignent en lycée dans l’académie de Toulouse.

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.