Python : Apprentissage actif pour l’étudiant et le futur enseignant


Jean-Paul Roy
Éditions ellipses (parution 2020)
342 pages, format 19*24 cm, 28 €

Jean-Paul Roy a enseigné les mathématiques et la programmation à des lycéens, à des enseignants de collège et lycée, puis à des étudiants en sciences au département informatique de l’Université de Nice Sophia-Antipolis pendant vingt-cinq ans. Dans son ouvrage Python, Apprentissage actif, pour l’étudiant et le futur enseignant, il présente un panorama assez complet et particulièrement clair du langage Python. Au-delà du public indiqué par le titre, les enseignants de lycée et du supérieur y trouveront des réponses précises à leurs questions.

Le livre est constitué de deux parties : un panorama du langage et de ses types de données suivi de 130 exercices et problèmes dont la majorité sont issus de TD/TP proposés aux étudiants en Licence de Sciences (informatique, math, physique) dans le cadre du département informatique de la Faculté des Sciences de Nice. Le premier chapitre peut présenter peu d’intérêt pour les enseignants de lycée qui sont rares à choisir Anaconda comme environnement Python dans leurs établissements.

Il ne faut pas hésiter alors à lire directement le deuxième chapitre qui dès les premières pages entre dans le vif du sujet en abordant deux points cruciaux quand on programme avec le langage Python : l’utilisation d’objets pour stocker toute information et l’utilisation de nombres approchés pour le calcul numérique. Ce chapitre intitulé Variables, nombres et fonctions expose de façon complète et synthétique l’essentiel de la programmation avec le langage Python : expressions, types, fonctions, structures de contrôle, récursivité… Le recul pris par l’auteur lui permet de présenter un panorama très clair de ces notions, même si l’attention du lecteur sera mise particulièrement à contribution dans des passages comme celui abordant la valeur des variables libres dans les lambda-expressions.

Après un chapitre sur le traitement de texte et un autre sur le graphisme, le cinquième chapitre portant sur les collections d’objets est un autre passage très éclairant de ce livre. Une classification précise permet de bien distinguer les listes, les ensembles et les dictionnaires et leurs utilisations. Le lecteur trouvera également dans ce livre un chapitre intéressant consacré à la programmation orientée objet.

La seconde partie de ce livre recueille 130 exercices dont toutes les corrections sont accessibles en ligne. Une partie des exercices porte sur la résolution de problèmes mathématiques de niveaux variés : nombres premiers entre eux, PGCD, solution approchée d’une équation par la méthode de Newton, valeur approchée d’une intégrale, calcul des nombres de Fibonacci… D’autres portent sur le tracé de fractales, la représentation par des arbres des expressions algébriques, des jeux de la vie, de nombreux tris dont l’exercice du tri stupide que j’ai trouvé fort intéressant.

Enfin ce livre propose de nombreuses ouvertures comme la programmation évènementielle, le web et le graphisme 3D.

Anne Héam

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.