Anniversaires

Dans ce numéro, Dominique Cambrésy continue le tour des anniversaires des «classes 8 » avec les mois de mars et avril.

Dominique Cambrésy

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Naissances

15 mars 1868 :  Grace Chisholm Young (morte en 1944), mathématicienne anglaise. Elle a travaillé notamment sur les fondements du calcul et elle a collaboré avec son époux le mathématicien William Henry Young.

21 mars 1768 : Joseph Fourier (mort en 1830), mathématicien et physicien français. Il est connu pour avoir déterminé, par le calcul, la propagation de la chaleur en utilisant la décomposition d’une fonction quelconque en une série trigonométrique convergente.
De telles fonctions sont appelées séries de Fourier; la méthode de calcul permettant de façon réversible de passer d’une fonction à la série trigonométrique correspondante est la transformation de Fourier. Cette méthode très féconde est devenue incontournable en théorie du signal, imagerie numérique, compression de données, dans l’exploitation des systèmes 3G, 4G.

4 avril 1868 : Philippa Fawcett (morte en 1948), mathématicienne britannique et spécialiste des théories de l’éducation.

5 avril 1968 : Serge Vaudenay, cryptologue français. Il est concepteur d’algorithmes de chiffrement et il est également connu pour ses attaques sur divers algorithmes, dont le chiffrement utilisé par le protocole Bluetooth.

7 avril 1768 : François Français (mort en 1810), mathématicien français ayant apporté d’importantes contributions dans le domaine du calcul différentiel et contribué à faire connaître les travaux de Jean-Robert Argand sur les nombres complexes.

19 avril 1868 : Franz Breisig (mort en 1934), mathématicien allemand.

28 avril 1868 : Gueorgui Voronoï (mort en 1908), mathématicien russe.
Il est surtout connu pour les diagrammes de Voronoï qui permettent de diviser une surface en polygones convexes.
Ci-dessous un diagramme de Voronoï : chaque cellule (surface colorée) représente la « zone d’influence » d’un germe (points noirs).

Décès

25 mars 1818 : Caspar Wessel (né en 1745), mathématicien danois et norvégien. Ses tentatives d’utilisation des nombres imaginaires ont préfiguré les travaux de Hamilton sur les quaternions.

21 avril 1718 : Philippe de La Hire (né en 1640), mathématicien, physicien et astronome français.
Ses contributions concernent la géométrie des coniques, les carrés magiques et l’architecture. Ses travaux en botanique sont également connus et il est considéré comme l’un des fondateurs de la météorologie.

Publications et événements

8 mars 1618 : l’astronome allemand Johannes Kepler établit sa troisième loi du mouvement planétaire.

Le carré de la période sidérale \(P\) d’une planète (temps entre deux passages successifs devant une étoile lointaine) est directement proportionnel au cube du demi-grand axe \(a\) de la trajectoire elliptique de la planète : \(\left(\dfrac{2\pi}{P}\right)^2\times a^3=k\) avec \(k\) constant.

En 1918 :  Felix Hausdorff (1868-1942) introduit le concept de dimension de Hausdorff fractionnaire. On reparlera de lui dans le n° 531.

1918 : Gaston Julia (1893-1978) décrit l’effet des itérations d’une fonction rationnelle. Ses travaux, obtenus simultanément par Pierre Fatou, ont été remis en lumière dans les années 1970 par Benoît Mandelbrot. Ils ont été à l’origine d’une nouvelle branche des mathématiques, la dynamique holomorphe.
Ci-dessous l’ensemble de Julia de \(z^2+c\) obtenu pour \(c=0,285+0,01i\) (courbes de niveau du nombre d’itérations).

Dominique Cambrésy enseigne au collège à Villeneuve d’Ascq (59). Il contribue à la rubrique « Au fil du temps » et est un membre actif du groupe JEUX.

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.