Ouvertures

La SMF : une société à découvrir

Pierre Pansu nous présente ici la Société Mathématique de France (SMF), avec ses objectifs, ses projets et surtout ses missions.

Pierre Pansu

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de La SMF : une société à découvrir

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Discerner représentations et concepts

La recherche Loglang (logique et langage) du Centre de Recherche sur l’Enseignement des Mathématiques (CREM) vise à attirer l’attention des enseignants de tous niveaux sur les difficultés des élèves lors de leur confrontation à la langue mathématique. Elle nourrit l’ambition de produire des outils de réflexion pédagogique permettant de mieux cerner ces difficultés et d’y remédier. Le présent article est le fruit d’une réflexion entretenue par l’équipe du CREM, et s’inscrit dans cette perspective de sensibilisation.

Samuël Di Emidio

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Discerner représentations et concepts

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


3 est-il inférieur
ou égal à 4 ?

En cours de mathématiques, lorsqu’on demande à des élèves, quel que soit leur niveau d’enseignement, ce qu’ils pensent de l’affirmation \(3\leqslant 4\), beaucoup répondent que c’est faux… C’est à partir de ce constat troublant que Georges Mounier nous interpelle.

Georges Mounier

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de 3 est-il inférieur ou égal à 4 ?

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Nom d’un nombre !

La langue française semble présenter beaucoup d’anomalies dans la dénomination des nombres : pourquoi treize, quatorze, quinze puis dix-sept, dix-huit ? Pourquoi cinquante, soixante, puis soixante-dix, quatre-vingts ? Nous allons essayer d’étudier l’origine de ces dénominations et de voir si ces anomalies (ou d’autres) se produisent également dans d’autres langues ; nous limiterons notre étude aux langues parlées dans une zone assez proche de notre pays.

Jacques Verdier

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Nom d’un nombre !

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Quadrature

Créée en 2012, l’association Résonance – Art & Science se propose de mêler les arts du vivant et les sciences. La première de la conférence dansée Quadrature s’est tenue à l’occasion des SurpreNantes Journées Nationales de l’APMEP, le 21 octobre 2017. François Sauvageot présente ici l’élaboration de cette conférence singulière.

François Sauvageot

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Quadrature

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Comprendre le langage mathématique

Le saviez-vous ? Le laboratoire de recherche brésilien MateGramàtìca s’est spécialisé dans l’étude du langage mathématique et en a extrait plusieurs dialectes, dont il identifie et formalise les règles de grammaire. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises…

Sueli Cunha

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Comprendre le langage mathématique

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Mathématiques à/en portée

Le langage mathématique et le langage musical ont ceci de particulier que les mots, les signes, les symboles n’y désignent pas seulement des objets : ils les incarnent[6]. Mieux : mathématiques et musique se parlent et se comprennent, au point que leur dialogue fut souvent fructueux : l’étude méthodique du monocorde, attribuée à Pythagore; la pratique, en amateur, de la guitare par Zorn ; l’usage des probabilités par Xenakis ; l’emploi des transformations géométriques par Bach en sont autant d’exemples. Et si les deux disciplines ont leur grammaire, axiomes et théorèmes dans un cas, solfège et harmonie dans l’autre, elles demandent à l’esprit de se libérer de la technique (donc de la posséder) pour être créatif, et ne se renouvellent que parce qu’elles savent perpétuellement réinventer et dépasser leurs règles[10][3]. En voici un aperçu, à la portée du collégien.

Karim Zayana

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Mathématiques à/en portée

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Autour de la multiplication des flottants

François Boucher nous explique pourquoi le langage Python se met en faute sur des calculs aussi élémentaires que \(3 \times 0,1\) (qu’il affiche différent de \(0,3\)). Pour comprendre ce phénomène, il faut consentir à pénétrer dans les tréfonds de la machine. Au bout de ce voyage, les mathématiques sortent encore une fois victorieuses : ça s’explique. . .

François Boucher

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Autour de la multiplication des flottants

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.


Techniques multiplicatives

Tous les types de numération, qu’ils soient additifs ou de position, permettent de réaliser assez facilement des additions et des soustractions. Il n’en va pas de même pour la multiplication et la division. Anne Boyé nous présente ici quelques méthodes de multiplication utilisées à travers les âges et les cultures.

Anne Boyé

⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅♦⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅⋅

Continuer la lecture de Techniques multiplicatives

Cet article est réservé aux adhérents.
Si vous êtes adhérent, il faut vous connecter sur cette page puis recharger cette page.